• Neko Dream
Bienvenue, cher invité.
Neko Dream t'offre une bonne ambiance et un contexte exceptionnel, n'hésite pas à t'inscrire...

• Neko Dream

Rejoignez - nous dans la plus folle académie ! Soyez un chat-humain, un lapin-humain ou un poisson-humain, et commencez votre aventure dans une des trois années de l'académie !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Ven 11 Fév - 21:08

Yami s'étira longuement dans ses draps. Elle les avait faits changer. Au lieu de cette ridicule couleur blanche ils étaient comme un échiquier noir et bleu électrique. Idem pour sa taie d'oreiller. Elle se sentait mieux ainsi. Une chance que les murs soient déjà bleu nuit et le bureau déjà enseveli sous une tonne de cahiers bleu clair, ça évitait de les repeindre. L'adolescente repoussa les draps et posa les pieds au sol. Difficile le réveil. Les cheveux encore en bataille à cause de sa nuit rythmée par des cauchemars, elle chancelait légèrement. La fille-chat attrapa ses vêtements jetés négligemment sur le dossier de sa chaise de bureau et marcha vers la salle de bains. S'arrêtant un instant devant sa fenêtre close, elle l'ouvrit doucement en faisant coulisser la vitre. L'air frais s'engouffra dans la chambre. Plutôt revigorant. Même si pour l'instant la neige se tenait à carreau, il était évident que l'automne touchait à sa fin. L'air étant renouvelé et plutôt froid, elle referma la vitre et acheva son trajet vers la salle de bains. Seule une douche chaude pouvait totalement réveiller la ténébreuse. Elle ôta donc ses vêtements de nuit et se glissa sous l'eau. Détachant ses cheveux bleu, elle laissa l'eau chaude ruisseler dessus . L'amnésique se savonna, lava également sa chevelure avant de tout rincer et sortir de la cabine de douche.

Ayant à présent les idées claires, Yami démêla tant bien que mal ses cheveux mais ne les attacha pas. Elle enleva le bandage de son front pour découvrir cette horrible plaie qui refusait de quérir. Elle grimaça, remit bandage neuf et enfila ses vêtements. Un t-shirt à bretelles bleu-gris et un jean noir avec une lune , des étoiles et quelques autres décorations sur le haut de la jambe droite. L'adolescente mit de l'eau dans sa bulle à fleurs bleues et la glissa dans une poche de son manteau bleu qu'elle venait d'enfiler. Elle passa son casque sur sa tête et mit la chanson "Wishper" et sortit de la salle de bain. La fille-chat enfila ses bottes noires et attrapa son sac ayant le même motif que ses draps avant de sortir de la chambre. Il lui restait encore une heure avant le lever du soleil. Autant en profiter pour déjeuner. Elle marcha vers le salon commun et déposa son sac à dos à côté d'un des canapés. Tout en se préparant un chocolat chaud, la Neko chantait à voix basse la chanson qu'elle écoutait.

<< I'm frighteened by what see
But somehow I know
That there's much more to come
Immobilized by my fear
And soon to be blinded by tears
I can stop the pain if I will it all away...
If I will it all away... >>


Elle mit son lait au chocolat froid au micro-ondes et attendit qu'il soit chaud. La chanson passait. Une autre vint. "Be my escape". Avec sa musique , elle n'entendait pas ce qui se passait aux alentours. Le lait était chaud. La ténébreuse retira sa tasse du micro-ondes, sortit boire sur la terrasse. La température n'avait pas augmenté le moins du monde , mais elle aimait la lumière précédant l'aube. Douce, comme un brouillard bleu. Tamisée , parfaite. C'était l'heure triste mais douce, avant que l'aube n'éclaires enfin le monde. L'accalmie avant que tout ne bourdonnes d'animation. L'amnésique s'assit sur la rambarde au risque de tomber et but même si le liquide lui brûlait la gorge. C'était meilleur chaud. Cependant quelqu'un approchait. Dans le salon, il y avait une ombre. Probablement une colocataire, allez savoir comment elle s'appelait. La dessinatrice en herbe descendit de la rambarde, entra dans le salon commun. Elle avait fini de siroter son chocolat et rinça la tasse et la paille avant de se tourner vers l'inconnue.

<< Que... qu'est ce que tu... fais ici, à 4...heures du matin ? >>

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>


Dernière édition par Yami Deathnote le Dim 13 Fév - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Dim 13 Fév - 14:49

Un réveil. Juste ça. Alphéa c'était réveillée dans son lit, sans aucun motif apparement. Un cauchemar? Elle s'en serait souvenue si elle en avait fait un. Elle s'en serait rendue compte. Bon, quoi alors? Ce n'était pas l'heure de se lever! Et elle se sentait bien. A part qu'elle était réveillée en pleine nuit. Peut-être que c'était son côté chat, que les chats ne dorment pas d'une traite comme ça. Elle avait entendu quelque chose du genre à propos des loups. D'accord, elle était plus félin que lupin, mais c'étaient tous deux des prédateurs, non? Et elle n'avait pas non plus entendu ou senti de chose permettant l'éclaircicement de ce mystère qui en resterait probablement un. Vu? Ca ne risquait pas, comme tous le monde, Alphéa dormait les yeux fermé, et la luminosité n'avait rien de particulier.

Bon, quel que soit le motif de son réveil, elle se sentait parfaitement réveillée. Et à moitié chat ou pas, elle se doutait qu'elle n'allait pas se rendormir de sitôt. Alors elle décida tout simplement de se lever. Pour faire quoi? Va savoir. Se prendre quelque chose de chaud par exemple. C'était une envie soudaine et parfaitement inexpliquée. Mais au moins c'était un objectif. Allez, va pour une boisson chaude! D'un bond agile trahissant sa nature hybride, Alphéa se mit debout. Son pyjama était assez sympa pour qu'elle n'ai pas envie de l'enlever, même dans le cas où elle rencontrerait quelqu'un. Il présentait des rayures de tons bleu différents et un croissant de lune apparaissait sur le côté. En fait, l'ensemble pourrait presque passer pour des vêtements normaux, pour la journée.

Alphéa sortit en se peignant vaguement les cheveux. Elle allait probablement les avoir dans la figure, mais tant pis. Elle n'avait pas envie de trop faire comme si elle se levait pour de bon.

A peine arrivée dans le salon commun, Alphéa remarqua la présence d'une autre personne. Une fille, comme elle. Dans la même année en plus. Mais elles ne se connaissaient pas vraiment. L'autre était sur la terrasse et avait remarqué sa présence. Elle se retourna, ce qui est quand même logique, et demanda tout naturellement :

<< Que... qu'est ce que tu... fais ici, à 4...heures du matin ? >>

Bonne question. La jeune fille hocha les épaules.

- J'arrive pas à dormir, et toi?

Alphéa n'était même pas gêné que cette fille, qu'elle considérait encore pratiquement comme une inconnue, la voie en pyjama. Elle se détourna d'elle, alla se faire un bon chocolat chaud - heureusement qu'elle n'avait pas hérité du chat son, disons, allergie au chocolat, c'était si bon - puis s'approcha elle aussi de la terrasse. Elle aimait ce lieu, en hauteur et qui offrait un beau panorama. Encore plus là, la nuit, les couleurs étaient belles, et, avantage félin, elle voyait mieux qu'un humain normal. Comme sa camarade d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Dim 13 Fév - 17:39

Yami maudit à mi-voix son amnésie. A cause d'elle elle peinait à faire des phrases correctes. Trois mots d'affilée c'était déjà un exploit ! Remarque, la première semaine elle n'arrivait même pas à construire une phrase. Ça s'était relativement arrangé entre temps. Heureusement. Mais être muette ne l'aurait certainement pas plus dérangée. Son interlocutrice était encore en pyjama, du style réveillée en sursaut . C'était aussi une mi-chat avec des oreilles pointues et une longue queue. Elle avait les cheveux plutôt longs et en bataille, mais l'air bien réveillée malgré tout. Et dire que l'adolescente aimait passer les heures douces précédant l'aube en solitaire. Il faudrait faire un effort. Cette fille devait être sa colocataire, et elles étaient d'ailleurs en même année apparemment. Peut être la Neko aux cheveux bleu était-t elle toutefois un peu plus jeune, ça restait à voir. La nouvelle venue haussa les épaules avec indifférence. Son interlocutrice dut baisser le son de sa musique pour l'entendre.

J'arrive pas à dormir, et toi?

Ah, pourtant à une heure pareille ce serait plutôt "je n'arrive pas à rendormir". A moins qu'elle ait passé toute la nuit debout mais la mi-chat en doutait grandement.L'inconnue s'avança dans la cuisine pour se préparer à son tour un chocolat chaud. Ah, une autre à aimer ça. L'amnésique la laissa se servir puis aller vers la terrasse avant de prendre un croissant et la rejoindre. Autant faire le plein d'énergie... pour résister à l'envie de dormir pendant les cours. Où alors de dessiner, au choix. La ténébreuse avait toujours sur elle un carnet de croquis, une gomme et un crayon. Elle se débrouillait d'ailleurs plutôt bien , et puis le dessin l'aidait à se souvenir su passé. Elle dessinait le plus osuvent des lieux déjà visités avant l'accident, où des morceaux du passé. La ténébreuse éteint ses écouteurs et retourna s'asseoir sur la rambarde. Elle observa encore longuement la ville, oreilles couchées en arrière par le vent frais. Sa queue ondulait doucement. Elle finit par répondre à la question de l'inconnue après s'être concentrée pour parler d'une traite.

<< C'est mon heure. >>

"Wahou, trois mots d'affilée ! Bravo Yami ! ". Se moqua mentalement l'adolescente. Pourtant, pour les paroles des chansons elle chantait très bien un couplet entier sans s'arrêter. Mais la musique, c'était différent. Elle croqua une bouchée de son croissant. Elle parlait très peu, de toutes manières. Du coup sa note de participation en classe était plutôt basse. Le silence, rien de mieux. Allez savoir pourquoi ça dérangeait certains. L'aube se lèverait dans à peu près une heure, d'ici là il n'y avait rien à faire. Déjeuner, attendre, lire un manga, dessiner. Où faire ses devoirs en retard, au choix. La mi-chat préférait observer les feuilles de l'automne voler dans la brise légère tout en savourant les heures douces. Elle se retourna vers l'inconnue pour continuer. Bel effort, tenter de commencer une conversation. Mais ça ne durerait certainement pas.

<< J'aime assister... aux heures...pré-précédant l'aube... >>

Oh, une phrase entière ! Quelle amélioration. La ténébreuse se remit en observation, les étoiles et la lune ne tarderaient pas à se cacher.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Dim 13 Fév - 19:34

Pas très bavarde l'autre fille apparement. Tant mieux, ce n'était pas son genre non plus. Surtout en pleine nuit. Elle préférait regarder le paysage noctune, elle trouvait ça joli, et même avec sa vision nocturne, elle trouvait une part de mystère à la nuit. Un certain charme, mais en même temps, source de peurs ancestrales de son côté humain. Pas forcemment désagréable comme impression, même si ça ne convenait pas à toutes es humeurs. Là, en locurrence, ça allait. Elle frotta sa queue contre ses jambes pour se réchauffer tandis que ses oreilles pivotaient à toute vitesse pour capter tous les bruits, plutôt que de les laisser se geler, immobiles. Sa camarade qu'elle ne connaissait pas quand même s'écarta d'elle. Alphéa se demanda un instant si c'était sa présence qui la dérangeait, puis elle vit que l'autre était simplement en train de prendre un croissant avant de revenir à son poste d'observation.

<< C'est mon heure. >>

Etrange, comme explication. Mais amusante. Et puis, du moment qu'on était pas trop crétin, on pouvait deviner sa signification. Aussi Alphéa n'insista-t-elle pas pour se concentrer sur son observation des changements du paysage dû à l'heure du jour, soit l'obscurité nocturne. Va savoir pourquoi, elle aimait bien faire ça, et elle était bien contente d'être du genre resistante, parce qu'elle avait quand même un peu froid à cette heure, sur la terrasse, avec un simple pyjama.

<< J'aime assister... aux heures...pré-précédant l'aube... >>

L'oreille la plus proche de l'autre fille pivota dans sa direction, en grande partie à cause du dérapage sur le mot "précédent". Elle savait que ce n'était nullement une question, mais parfois, on pouvait attendre une réaction de ce genre de phrase. A nouveau, Alphéa hocha les épaules, ce qui devenait une habitude chez elle.

- J'aime la nuit en général, même pour nous, dont la vue nocturne est plus développée, elle garde encore des mystères. Mais je la regarde rarement.

Quel bavarde cette nuit! Il faut dire qu'elle ne c'était pas levée de trop méchante humeur. Si ça avait été à cause d'un cauchemar, elle aurait sans doute beaucoup moins bien pu supporter la présence de cette inconnue. Heureusement qu'elle était de la même race qu'elle d'ailleurs, elle n'aurait pas aimé se retrouver avec un lapin-humain ou un poisson-humain à cette heure là, surtout un lapin-humain (une grimace apparut sur son visage à cette pensée). Et tiens, puisqu'on parle d'inconnu et qu'elle aime bien mettre un nom sur les choses et les gens...

- Au fait, comment t'appeles-tu? Désolée, je ne m'en souviens pas.

C'est que, logiquement, étant colocataires, Alphéa devrait le savoir, mais elle n'arrivait pas à poser un nom sur ce visage, alors autant poser la question. C'était bien le moyen, le plus simple et rapide pour avoir une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Dim 13 Fév - 20:32

La nouvelle venue haussa les épaules une fois de plus. Yami n'y fit pas attention . Ses yeux glacés parcouraient le paysage doucement. Cette ville lui rappelait la sienne. Enfin, la sienne... Il y avait comme une impression de déjà vu. Ce n'était certainement pas la première fois qu'elle sortait avant l'aube. Non, le souvenir allait plus loin, plus profondément . C'était encré en elle comme une évidence. La nuit n'avait aucun secret pour elle. Mais il y avait autre chose. Comme un rituel accompli chaque soir de nouvelle lune. Nouvelle lune. Pourquoi précisément cette date ? Certainement à cause de l'obscurité. C évitait d'être repérée dans la lueur fantomatique de l'astre argenté. Les soirs nuageux où orageux aussi. Mais quoi, pourquoi fallait-t il rester invisible ? L'adolescente baissa la tête. Sa blessure la brûlait . On cherchait à lui bloquer des souvenirs ? N'importe quoi, ce n'était pas possible de toutes manières. Elle serra les dents le temps que la douleur s'estompe.

J'aime la nuit en général, même pour
nous, dont la vue nocturne est plus développée, elle garde encore des
mystères. Mais je la regarde rarement.


Rarement. C'était la première fois dans les souvenirs de la mi-chat qu'elle sortait si tôt. Pourtant elle aurait juré l'avoir fait avant. La douleur s'amplifia, refusant de passer. Elle ferma les yeux, tremblante. Pourquoi ce trou, cette interdiction ? On ne l'avait jamais prévenue de ça. Regarder la nuit. Jamais la ténébreuse n'avait pu le faire à l'hôpital. Pourtant cette sensation. Sentir le vent caresser ses cheveux, les faire voler en arrière. L'impression de visiter un monde interdit. Se sentir libre, comme si tout était sous contrôle. Mystérieux et en même temps facile à comprendre. Le monde de la nuit; Elle le connaissait, c'était certain. Douleur. La Neko se crispa. Se souvenir, ça faisait donc si mal. Elle s'efforça d'avoir l'esprit vide mais rien à faire.

Au fait, comment t'appeles-tu? Désolée, je ne m'en souviens pas.

Pas de réponse. L'amnésique réfléchissait malgré la douleur. Elle était déjà sortie, mais plus tôt. Où plus tard, ça dépendait du point de vue. C'était bien avant six heures, autour de minuit. Yami tâcha de rassembler ces fragments d'informations; Les soirs de nouvelle lune où tout autres soirs sombres. Là où il y avait peu de lumière. Là où elle était ombre parmi les ombres. Une minute. La douleur se calma pour ré-empirer. Les soirs de fête aussi. Autour de minuit. Elle se levait, pour aller admirer la nuit. Non, pas exactement, c'était plus précis. Elle rencontrait des félins se baladait la nuit. L'adolescente ouvrit brusquement les yeux. C'était ça, voilà pourquoi elle avait l'impression de ne pas aller assez loin, que quelque chose lui manquait. Elle se promenait la nuit. Et pour rencontrer des félins, c'était ne hauteur. Sur les toits ! Elle émit un gémissement de douleur , releva la tête qu'elle tenait à présent entre ses mains. Récapitulons. Les soirs de fête où quand on ne la voyait pas, elle sortait se balader sur les toits. C'était interdit. La mi-chat le faisait avec aisance et délices. Pour observer et admirer la nuit, et les fêtes la ville en particulier. Et avec ça elle rencontrait souvent des félins. Chats et autres gens comme elle qui aimaient se promener sur les toits le soir venu. La Neko finit par se calmer. Sa douleur s'estompa. Elle avait fini par se rappeler. Ayant à présent les idées claires, elle savait ce qui lui restait à faire ce soir. La ténébreuse sortirait se balader sur les toits, peut être croiserait-t elle des gens faisant ça avec elle avant l'accident.

<< C'est bien ça... >>

Souffla l'amnésique. Soudain quelque chose la frappa, comme une évidence. On lui avait posé une question non ? Qu'importe, elle voulait tester son agilité. Ça au moins Yami espérait ne pas l'avoir oublié. Elle se mit debout sur la rambarde, fit quelques pas. Aucune difficulté. Un saut. Atterrissage facile. Un sourire se forma sur son visage. dommage que ce soit un appartement . Mais le toit de l'école n'était pas loin, si ? L'adolescente le répara facilement, sauta dessus. Facile. Elle revint sur la rambarde, qu'importe ce que pensait l'inconnue. Elle remarqua une espèce de petite marche Facile de se glisser dessus. Elle était assez large pour que deux personnes y marchent côte à côte. Agilement, la mi-chat sauta de la rambarde pour l'attraper. Sa main effleura le béton, s'y accrocha sans soucis. Elle s'y hissa en vitesse et se mit à marcher, courir même. Après avoir fait le l'appartement elle se glissa par la fenêtre de sa chambre pour revenir dans le salon commun. Entre temps la Neko avait mangé en entier son croissant. Elle ferait une parfaite voleuse tiens. Mais aucun souvenir, pas même le plus ténu, de s'être introduite ainsi dans une maison. En tout cas pas pour y voler quelque chose. La ténébreuse ressortit sur la terrasse comme si de rien n'était.

<< Yami Deathnote... et... et toi ? >>

Comme d'habitude, elle n'avait pas le moins du monde prêté attention à ce que pouvait bien penser l'inconnue. Ce n'était pas important de toutes manières. Au moins elle s'était souvenue. Cette totale indifférence la caractérisait parfaitement.

{ è.é" la méga-inspiration du siècle}

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Dim 13 Fév - 21:21

De faibles bruits, et une réponse qui se faisait attendre, finit, au bout de plusieurs longues secondes, par faire tourner la tête d'Alphéa en direction de la jeune fille. Elle semblait comme souffrante. L'adolescente était du genre à ne pas se soucier des autres, enfin, quand ils ne faisaient pas parti de ses proches, mais de là à voir quelqu'un apparemment pas très bien sous son museau, euh, nez sans réagir... En plus elle se ferait engueuler si elle le faisait, et cet argumant, il fallait l'avouer, pesait pas mal aussi dans la balance. Mais alors qu'elle se demandait quoi dire, comment s'y prendre, la fille sembla se calmer en même temps qu'elle disait un truc étrange, totalement hors sujet avec la question posée par Alphéa un peu plus tôt.

<< C'est bien ça... >>

Houla. Est-ce qu'elle faisait salon commun avec une malade mentale? Bon, c'était un peu méchant, mais après tout, elle était la seule à entendre ses pensées, alors qu'est-ce que ça pouvait bien faire, hein? D'ailleurs, elle aussi pouvait paraître bizarre parfois, lorsqu'elle était plongée dans ses pensées ou autre. Elle se désintéréssa donc de l'autre fille, comme cette dernière ne se décidait pas à répondre. Ca ne l'aidait pas particulièrement à se faire une idée sur elle. Bon, ne pas répondre à une question pourtant directe, simple et même pas indiscrète ne la faisait pas monter dans son estime, mais comme Alphéa n'y accordait pas non plus une immense importance... Elle se reporta donc à son observation, se dit qu'il commençait à faire quand même un peu froid pour rester dehors, envisagea d'aller se recoucher puis abandonna puisqu'elle ne sentait pas le sommeil revenir. Enfin, elle fut obligée de quitter le paysage, car sa voisine se mettait à escalader un peu partout. Alphéa aimait faire pareil, car elle adorait se trouver en hauteur, voir dans des lieux interdits et où dont personne n'allait. Elle trouvait l'autre pas très futé de le faire sous son nez, des fois qu'elle aurait été du genre à rapporter. Mais bon, Alphéa se désintéressa rapidement de l'autre fille pour reprendre son observation et ses réflexion philosophiques (enfin, plus ou moins) sur la nuit lorsque la réponse à sa question vint enfin.

<< Yami Deathnote... et... et toi ? >>

La dite Yami était revenue sur la terrasse comme si de rien n'était. L'ado-chat remarqua au passage qu'elle avait finit son croissant. Elle n'avait pas vraiment l'impression que l'autre se souciait de sa réponse, mais comme elle n'avait rien d'autre à faire et pas vraiment de raison valable pour s'en abstenir, elle répondit :

- Alphéa Nevana.

Elle repensa alors au nom de famille de sa camarade. Deathnote. De l'anglais, hein? Drôle de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Lun 14 Fév - 15:16

L'inconnue semblait totalement indifférente à ce que venait de faire sa colocataire. Tant mieux, elles seraient deux comme ça. Ce n'était pas parce qu'elle allaient être obligée de faire salon commun qu'elle devaient s'entendre. Heureusement qu'elle avait cette mentalité dès le départ sinon Yami aurait du la lui inculquer. Peut être étai-ce grâce à la nature solitaire des félins. A tout les coups il aurait été bien plus difficile de faire comprendre ça à un lapin-humain. D'ailleurs l'adolescente aurait certainement du mal à cohabiter avec quelqu'un de cette espèce. Peut être à cause de cette satanée chaîne alimentaire. Non pas qu'elle soit psychopathe de nature, mais tout de même...

- Alphéa Nevana.

Nevada ? C'était le nom d'un état aux USA non ? Bizarre. Remarque, elle pouvait parler. Deathnote. Si on séparait les deux mots, ça décrivait un objet. Un livre considéré comme une arme de destruction massive. La mi-chat le savait très bien. D'ailleurs elle possédait un exemplaire . C'était un livre noir avec écrit Death note en blanc dessus. Dedans, c'était comme un carnet normal. Avec des lignes. Avec, il y avait un crayon spécial. Tout en noir, bois et gomme compris. Avec ce crayon il fallait écrire le nom d'une personne, la manière dont on voulait qu'elle meure, et se concentrer très fort sur son image. La personne visée mourait dans la semaine. La Neko le savait, elle avait déjà essayé. Les armes étaient peut être interdites ici, mais qui soupçonnerait un livre ? D'ailleurs il était à présent dans son sac. La ténébreuse n'avait pas l'intention de l'utiliser, mais sait-t on jamais... Qui avait succombé à la Death note récemment ? Bonne question. L'adolescente , par curiosité, retourna dans la salon et sortit le petit carnet de son sac. Elle l'ouvrit, regarda. Une page était remplie de noms, notamment celui de son ancienne prof de maths. Curieuse, l'amnésique examina sa colonne. Écrasée par une voiture. Ouh, ça devait faire mal. Remarque, elle ne l'avait pas volé. Ce n'était vraiment pas un grosse perte, d'autant plus que sa remplaçante était bien plus sympathique et compétente que cette défunte idiote.

Yami sourit doucement. Bien fait pour elle. Certes, ce n'était pas un motif de réjouissance que la mort d'une personne, mais elle avait toujours été bizarre. Elle rangea soigneusement la Death note et sortit plutôt son carnet de croquis. Revenant sur la terrasse, elle se tourna vers la ville endormie. Les rayons du soleil commençaient à percer les nuages doux. Bientôt sa chaleur inonderait les alentours. La brise s'était réchauffée tandis que les feuilles rousses dansaient inlassablement dedans. Magnifique. L'adolescente observa longuement le paysage puis se mit à dessiner. Un trait léger, hésitant. Une maison de pierre, plutôt bien décorée; C'était pour le nouvel an. Où plutôt une fenêtre de cette maison. La tête de la mi-chat recommençait à être douloureuse tandis qu'elle tâchait de se rappeler la scène. Une silhouette fine se glissait par la fenêtre. Un bas, il y avait la rue. et cette silhouette, c'était elle. Les rideaux de la fenêtre ouverte volaient au vent, tout comme la cape de la jeune fille. Elle était en train de sortir par la fenêtre. Son visage légèrement éclairé par la lueur de la rue en contrebas portait un sourire de satisfaction.

Une longue queue de chat fine sortant de sous la cape et des oreilles pointées vers l'avant. Sa chevelure en revanche était renvoyée vers l'arrière par un vent doux . Il neigeait, d'où le manteau. A part ça elle portait un short noir et un haut à bretelles de même couleur. Drôle d'accoutrement pour un 31 Décembre. Mais c'était comme ça que la Neko se souvenait de la scène. D'ailleurs le dessin était plutôt ressemblant par rapport à son souvenir. Le temps s'écoulait si vite, déjà les étoiles avaient pâli. La lune avec. elles ne tarderaient pas à disparaître. Des couleur d'incendie dansaient sur le balcon et le reste de la ville. Dans des vapeurs rosées, l'astre flamboyant commençait à s'élever. Rouge, car cette couleur voyageait plus loin que les autres. Plus vite aussi. On lui avait déjà dit ça aussi. Mais pas la peine de s'embêter à s'en rappeler. La ténébreuse sortit sa boîte de crayons de couleur de son sac. D'abord les couleurs de base. Dans les tons sombres. Puis les ombres et les lumières. le visage éclairé par la ville en bas. La ville elle même, lumineuse; La chambre sombre avec les rideaux blancs volant à l'intérieur, l'air de fantômes. Pas de lune, et les étoiles éclairant légèrement le ciel sombre. D'autres immeubles décorés, aussi en pierre. Style Paris. Presque finit. Il y avait toutes les couleurs du souvenir, ça le reconstituait parfaitement. Yami signa au dos et rangea ses affaires. Bientôt l'heure d'aller en cours. Elle rangea ses affaires dans son sac et revint sur la terrasse pour continuer d'admirer l'aube encore un peu.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Lun 14 Fév - 18:53

[Houla, on va pas arriver à grand chose avec elles! ^^ ]


Alphéa regarda la nuit encore quelques temps, oubliant complètement l'autre fille. Puis la fatigue commença à se faire sentir alors que, elle le savait, le soleil allait bientôt arriver. Ca ne lui ferait pas beaucoup de temps de sommeil avant les cours, mais tant pis, elle était comme ça, et ça valait mieux que de s'ennuyer. Elle fit donc demi-tour, aperçu du coup de l'oeil le début de dessin, sourit en le trouvant pas mal, se rappela qu'elle-même n'avait pas tenté de croquis depuis pas mal de temps, se promis d'y remédier puis elle s'éloigna du balcon en adressant un vague signe à Yami sans se soucier de vérifier si elle l'avait vu ou pas. Elle reposa la tasse désormais froide, bailla à s'en décrocher la mâchoire, le dos tourné à l'autre adolescente pour éviter à avoir à porter la main à sa bouche, puis elle retourna dans sa chambre, s'étira rapidement et se remit tout simplement au lit en vérifiant que son réveil était bien enclenché, histoire d'éviter tout retard, ce dont elle avait horreur. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle s'endormit très vite après s'être fait la réflexion que, décidemment, les autres chats-humains qu'elle croisait étaient tout aussi étranges qu'elle.


[Désolée, super manque d'inspi, mais comme elles s'ignorent mutuellement -_-' On continue avec l'avant-cours ou pas?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Lun 14 Fév - 21:19

{ Oui je pense. J'vais t'embêter pour la peine What a Face }

L'inconnue finit par partir du balcon après quelques minutes. Le soleil se leva totalement, ses chauds rayons éclairant tout le paysage jusqu'à présent sombre. C'était fini, maintenant le jour régnerait . Il n'y aurait pas la moindre parcelle d'ombre dont le mystère ne serait pas révélé. Mais bon, la nuit reviendrait. Il n'y avait pas de quoi dramatiser. Yami se mit debout. Elle s'ennuyait à mourir. Et il n'y avait plus rien à faire . Dormir peut être. C'était une idée. Marchant vers sa chambre, elle l'observa longuement. Non, elle n'avait pas vraiment envie. L'adolescente tâcha donc d'ordonner un peu toute les affaires traînant sur son bureau avant de retourner dans le salon commun. Elle examina son dessin, corrigea quelques défauts et approfondit son travail des ombres. Elle voulait ne jamais oublier ce souvenir, et le rendre le plus réel possible. Du rouge, du vert dans les lueurs des lanternes. Un feu d'artifice dans le ciel sombre. C'était mieux comme ça. La mi-chat prit son sac sur son dos et décida d'arriver en avance. Elle retourna dans sa chambre, se hissa sur le rebord et marcha jusqu'à trouver le toit de l'école. Personne en vue ? Parfait. Elle sauta sur le toit de l'école, il était un peu plus bas que celui de l'immeuble. Entre temps, elle était passée sur le bâtiment d'à coté, puis un autre, s'étant de ce fait éloigné du lieu où elle résidait.

La Neko allait descendre dans la cour, lorsqu'elle remarqua quelque chose; Ce ne serait certainement pas visible au sol. Il y avait un groupe d'animaux qui jouait dans les feuilles mortes d'une forêt orangée non loin de là. Les craquements des feuilles étaient perceptibles grâce aux oreilles de chats de la ténébreuse. Elle s'approcha un peu plus, tâchant de faire le moins de bruit possible en courant sur le toit et s'arrêta juste au bord. Il y avait plusieurs écureuils roux comme bruns jouant dans les branches des arbres. Les feuilles tombantes dansaient dans le vent. Un groupe de renardeaux les prenaient pour proies. Ils sautaient sur les cibles dansantes, sous le regard attentif d'un renard plus grand étant probablement leur mère. Un sourire se dessina sur le visage de l'amnésique. Pas commun comem spectacle. Elle tourna les talons, retourna vers son immeuble. Non pas qu'elle en ait l'habitude, mais tout de même. Sa colocataire pouvait voir ça. Elle s'agrippa au rebord de l'immeuble le plus proche, remonta. Courant sur le rebord, Yami ne craignait pas le moins du monde de tomber. Elle sauta agilement sur celui du bâtiment d'à côté, pour finalement atteindre le sien sans difficulté. Elle chercha la fenêtre de la chambre d'Alphéa et s'y glissa en silence. Heureusement, le verrou n'avait pas été enclenché. La Neko dormait d'un sommeil léger. Les cours ne tarderaient pas à commencer. Alors pour une minute de sommeil ratée, pas de quoi se fâcher.

L'adolescente jugea qu'elles n'auraient pas le temps de revenir à l'appartement et prit vérifia rapidement que sa colocataire avait toutes ses affaires dans son sac de cours. Et non, il manquait un livre. Agacée, elle chercha en vitesse le manuel scolaire et le glissa dans le sac avant de le refermer. Se dirigeant par la suite vers Alphéa, la mi-chat eut un instant d'hésitation. Elle, n'apprécierait pas d'être réveillée ainsi. Mais tant pis, de toutes façons son réveil ne tarderait pas à sonner si elle l'avait mis. Secouant doucement sa colocataire, la ténébreuse la vit enfin ouvrir les yeux. Passant sur le rebord, elle se concentra longuement, puis se mit enfin à parler. Sa voix n'était qu'un souffle doux mais audible.

<< Alphéa... Je sais que... je t'embête. Mais tant pis. P-prends ton... sac. On pourra pas... revenir à temps. J'ai un... truc à ... à te faire... voir. >>

Pfou, tant d'efforts pour de si simples phrases. et puis elle n'était même pas certaine qu'Alphéa puisses la suivre. Qu'importe, il faudrait essayer. Et elle se tiendrait tout à fait responsable si jamais sa colocataire se faisait mal.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Mar 15 Fév - 14:22

[Ah ah, excellente initiative, ça devient déjà plus intéressant!]


Le sommeil, chez les chats, c'est sacré. Encore plus si c'est un jour de cours. Au début, heureusement, Alphéa ne compris pas tout de suite la situation. On la secoua un peu. Qui pouvait se permettre un tel geste? Un proche, forcemment. L'esprit encore un peu endormit, elle s'étira, c'est alors qu'elle entendit :

<< Alphéa... Je sais que... je t'embête. Mais tant pis. P-prends ton... sac. On pourra pas... revenir à temps. J'ai un... truc à ... à te faire... voir. >>

Tiens, la voix hésitait. Elle avait entendu une voix comme ça, il n'y a pas longtemps. C'était celle de... Yami. La jeune ado-chat ouvrit brusquement les yeux, se redressa et se tourna vers l'intruse, les oreilles en arrière et l'air de très, très mauvais poil. Déjà, qu'on la réveille, ensuite, un geste comme si elles étaient amis alors qu'elles c'étaient échangés leur noms il y a à peine quelques heures, ensuite, et c'était sans doute le pire, Yami était ici dans sa chambre, elle était donc considérée comme une intruse, et comme Alphéa était du genre territoriale et qu'elle n'était pas encore non plus totalement intégrée ici, elle avait d'autant plus horreur qu'on viole son espace vital. Autant dire que si elle ne réagit pas avec violence dès le début, c'est vraiment parce que l'autre était une coloc'.

- Qu'est-ce que tu fous dans ma chambre? Dégage!

Difficile de prononcer une phrase avec autant de mépris et de haine. Enfin quand même! Même elle qui n'en faisait qu'à sa tête ne violait pas les lieux privés des autres, ou au moins elle s'arrangeait pour qu'on ne la voit pas! Et se permettre de réveiller quelqu'un qu'on connaissait à peine en plus, non mais pour qui elle se prenait. Le fait de voir que Yami était entrée par la fenêtre n'eut pas d'effet notable sur son état vu qu'elle était déjà en pétard, mais son regard et son attitude indiquaient clairement que Yami avait intérêt à sortir au moins sur le balcon si elle ne voulait pas que sa tourne mal. Fait étrange, Alphéa se rappela de ce que lui avait dit l'intruse et elle pris même la peine de répondre, même si son ton était toujours hargneux.

- Pour ton offre, on verra plus tard, sort d'abord, ensuite explique-toi et j'aviserais.

Le sous-entendu était assez clair : les cours n'allait pas mettre longtemps à commencer et elle était toujours un pyjamas. Hors, d'accord, elle n'était pas spécialement pudique, mais après ce que Yami avait fait, elle n'avait pas l'intérêt à la regarder s'habiller. Pour un début de relation, c'était mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Mar 15 Fév - 15:54

Alphéa ouvrit brusquement ses yeux bleu, oreilles couchées en arrière. Ça s'annonçait mal. Yami plaqua ses mains sur ses oreilles de chat tandis que les autres étaient déjà quasi assourdies par la musique. Elle allait crier, c'était clair. Son air plus qu'agacé l'annonçait clairement. Mais elle avait choisi seule de la réveiller, alors autant assumer. L'adolescente ne fut dont pas surprise lorsque malgré le volume de sa musique elle entendit l'exclamation furieuse de sa colocataire.

- Qu'est-ce que tu fous dans ma chambre? Dégage!

C'était aussi haineux que méprisant mais pourtant elle ne se se sentit pas particulièrement blessée. Non, pas du tout même. Cette espèce de muraille de glace la protégeait contre toute émotion. Elle lança à sa colocataire un regard blasé, somme si elel vivait ça tout les jours .Sympa. En même temps c'était tout à fait normal. La Neko n'insista pas. Elle se glissa dehors par la fenêtre, monte sur le rebord par lequel elle avait accédé à la chambre. Elle s'agenouilla pour rester à l' hauteur de la fenêtre, enleva ses mains de ses oreilles de chat pour pouvoir se tenir. Le brise restait chaude. Elle tourna la tête vers le toit de l'école. Des remous dans les branchages étaient toujours visibles. Cependant si elles ne faisaient pas vite . Et Alphéa ne semblait pas prête à se laisser convaincre si facilement. Rien de surprenant. La ténébreuse s'assit sur le rebord, balançant ses jambes dans le vide. Elle tournait le dos à l'autre mi-chat et de ce fait ne put pas intercepter son regard mauvais. Ce n'était pas une grosse perte, ça non plus.

Pour ton offre, on verra plus tard, sort d'abord, ensuite explique-toi et j'aviserais.

Continua-t elle. L'amnésique tourna la tête sur le côté, de sorte à se faire entendre malgré le vent. N'étant pas un hibou et ayant l'interdiction d'entrer dans la chambre, elle ne pouvait pas parler de face à Alphéa. Expliquer. Ça serait long. Et à cause de cette saleté d'amnésie Yami peinait à construire des phrases.Cependant ça ne lui posait pas de problèmes. Elle garda son air indifférent et prit une grande inspiration afin de commencer à expliquer.

<< Mais je suis...dehors... Je voulais te... montrer quelque chose... Mais comme on... va bien-bientôt... aller en ...c-classe, je ...te demandais... de pren-prendre ton... sac... car on aurait...pa-pas le temps... de revenir... Libre à toi... de refuser. >>

Voilà, enfin fini ! L'adolescente poussa un long soupir et se mit debout.

<< Décide toi... s'il te plait... je reviens... >>

Fit-t elle sans conviction avant de s'éloigner en marchant sur le rebord. Elle retourna sur le balcon, entra dans le salon commun. Elle se glissa dans la cuisine sans produire un bruit et ouvrit le réfrigérateur. Là, il y en avait une. Une...pomme (xD). C''était bien cela le nom de ce fruit rond et juteux à la peau rouge. Elle ne croqua un morceau, retourna dans sa chambre avec le fruit à la main. Assise sur son lit, elle finit par se laisser basculer en arrière. Encore cinq minutes et elle irait voir Alphéa. Tic...tac...tic...tac... voilà. La mi-chat but une gorgée d'eau dans sa bouteille puis la reposa sur son bureau. Elle jeta négligemment le trognon de pomme dans la poubelle et ressortit par la fenêtre, sans avoir quitté son sac à dos. Elle marcha sur son rebord jusqu'à la fenêtre de sa colocataire. Elle s'attendait à la trouver fermée et s'assit donc discrètement dos à la chambre. Elle attendait une réponse. Qu'importe de toutes manières, la Neko irait.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Mar 15 Fév - 18:56

L'intruse ne réagit pas tout à fait comme elle l'aurait espéré, mais le contraire l'aurait plus qu'étonnée. Elle eu au moins le bon sens de sortir, c'était le principal, même si son air blasé faisait réfléchir Alphéa quant à la possibilité que Yami viole à nouveau l'espace privé de son appartement. Enfin.

<< Mais je suis...dehors... Je voulais te... montrer quelque chose... Mais comme on... va bien-bientôt... aller en ...c-classe, je ...te demandais... de pren-prendre ton... sac... car on aurait...pa-pas le temps... de revenir... Libre à toi... de refuser. >>

Toujours cette drôle de manière de s'exprimer qui tranchait avec sa façon d'être, plus assurée. La preuve, elle avait parfaitement assumer de l'avoir réveillé et d'être entrée ici, alors pourquoi continuait-elle à bafouiller de la sorte? En plus, elle était pratiquement sûr qu'elle ne le faisait pas exprès. Restait à savoir d'où ça lui venait, mais pour l'heure, l'ado-chat n'était pas trop d'humeur à se genre de curiosité.

<< Décide toi... s'il te plait... je reviens... >>

Alphéa attendit que Yami ai disparut puis, la première chose qu'elle fit avant de s'habiller, ce fut de verrouiller la fenêtre - alors que normalement elle n'aimait pas s'enfermer - et de vérifier sa porte. Ensuite, seulement, elle commença à se préparer, et décida de laisser le tout fermer pendant qu'elle n'était pas là. Elle enfila quelques vêtements sympas et passe-partout, jeta son pyjama sur une chaise près de son lit, fit encore quelques soins puis vérifia son sac et s'apprêtait à sortir pour attraper quelque chose à grignoter dans la salle commune lorsqu'un mouvement attira son attention : Yami était revenue devant sa fenêtre, eu la bonne idée de ne pas essayer de l'ouvrir et s'assit de dos en l'attendant. Elle n'avait pas eu peur de la manquer dis-donc! Alphéa, en la voyant faire, hésita entre s'énerver un peu plus et ignorer, puis elle opta pour la seconde option. Elle n'appréciait pas d'être obligée de passer par le même chemin que sa colocataire, mais au fond, on ne pouvait pas dire que ça la gênait tant que ça. Elle hocha donc les épaules, toqua sur la vitre pour signaler sa présence à l'autre fille, ouvrit pour lui donner rendez-vous dans la salle commune puis referma la fenêtre, aux deux sens du terme. Elle s'y rendit donc pour la deuxième fois de la journée, vida rapidement plusieurs verres d'eau, attrapa une poire et croqua dedans en rejoignant Yami sur la terrasse.

- Alors, qu'est-ce que tu veux tant que ça me montrer?

On sentait encore un peu de mauvaise humeur dans son ton, mais ça avait presque disparu, remplacé par de la curiosité. Qu'est-ce que sa camarade avait pu voir qui la pousse à vouloir venir la chercher ainsi, alors qu'elles ne se connaissaient pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Mar 15 Fév - 23:33

Au bruit, il n'y avait personne. Yami resta là, impassible. Inutile d'essayer d'ouvrir la fenêtre, vu la réaction d'Alphéa tout à l'heure elle serait fermée. Il était vrai que s'introduire par les fenêtres des gens était plutôt impoli. Mais l'adolescente s'en fichait pas mal. Elle avait pris cette décision et l'assumerait. Tout comme elle assumerait pleinement s'il arrivait quelque chose à sa colocataire si jamais elle la suivait. C'était son idée à elle après tout. Un frappement à la fenêtre attira son attention. Cependant la mi-chat ne prit pas la peine de se retourner. Elle fit simplement pivoter ses oreilles en direction du bruit. La Vitre coulissa dans un léger bruit de frottement, s'ouvrit. Alphéa lui donna rendez-vous sur la terrasse du salon commun avant de refermer avec le verrou la fenêtre vitrée. Sa colocataire se leva, marcha jusqu'au balcon toujours en utilisant son rebord. Elle tâcha d'être aussi rapide que prudente et arriva en même temps que l'autre adolescente. S'asseyant sur son perchoir, elle ne prit pas la peine de descendre car de toutes manières elle devrait bientôt remonter. Et ce qu'importe la réponse d'Alphéa.

- Alors, qu'est-ce que tu veux tant que ça me montrer?

Fit-t elle d'une voix où il restait une pointe d'agacement. Toutefois le gros de sa haine s'était calmée. Peut être était-ce parce qu'elle en avait pas, mais la Neko savait très bien décrypter les sentiments des autres. Elle lisait dans les voix comme dans les yeux, bien qu'il lui arrives de se tromper. Mais très rarement. Aussi elle resta toujours aussi froide qu'à l'accoutumée dans sa réponse. Pourquoi fallait-t il qu'elle aie du mal à parler ? Sa voix était pourtant assurée. Qu'importe, quand elle alignerait quatre mots, ce serait un grand progrès. Et jours après jours elle guérirait. ce serait pas du luxe, tiens !

<< Dans une for...forêt près de... l'école... il-il y a des... animaux qui... jouent dans... les feuilles mortes. Ce n'e...n'est pas co-commun... Pas si près ...de la...la ville. Je te... pré-préviens, pour... les voir il... faut être sur... le toit ...de l'école. Mais au... moins on...risquera pas de...d'être en retard. >>

Expliqua la ténébreuse en s'efforçant de rester crédible et de faire des phrases courtes. Pas facile, d'autant plus que ce n'était pas très convainquant comme explication. Elle se leva, en position de départ. Se retournant légèrement vers Alphéa elle se répéta. Tant pis, ce n'était pas important. Il y avait une once de tristesse dans sa voix. Jamais on ne la prenait au sérieux,alors après tout il n'y avait pas de raisons que sa colocataire le fasse.

<< Une fois de... plus. Libre... à toi de... refuser. Ce que je... te d-dis là... doit te...sem-sembler stupide... de toutes manières... >>

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Mer 16 Fév - 14:21

C'était vraiment étrange. Yami était plutôt du genre indifférente, froide, blasée, pourtant, ses phrases la faisaient paraître différente de ce qu'elle était. Alphéa se promit de lui en toucher un mot avant les cours, en échange de l'avoir tirée du lit. Et comme elle-même était du genre sans gêne et surtout à manquer de tact et de diplomatie...

<< Dans une for...forêt près de... l'école... il-il y a des... animaux qui... jouent dans... les feuilles mortes. Ce n'e...n'est pas co-commun... Pas si près ...de la...la ville. Je te... pré-préviens, pour... les voir il... faut être sur... le toit ...de l'école. Mais au... moins on...risquera pas de...d'être en retard. >>

Et voilà, elle recommençait. Bizarre, vraiment. Mais d'un autre côté, elle n'en paraissait pas vraiment gênée. Alphéa hocha les épaules, positionna correctement son sac, jeta le trognon de poire et rejoind l'adolescente sur le rebord de la terrasse au moment où elle ajoutait :

<< Une fois de... plus. Libre... à toi de... refuser. Ce que je... te d-dis là... doit te...sem-sembler stupide... de toutes manières... >>

Nouvel hochement d'épaules de la part d'Alphéa, elle grommela d'une voix désormais normale :

- Bah, puisque je suis réveillée maintenant, autant aller voir!

Des animaux? L'ado-chat ne l'avait pas montré mais elle aimait beaucoup les animaux en général, ils l'intéressaient. Seulement les prédateurs par conte, les autres, c'était, hum, plus difficile de les étudier sans arrière-pensées. Agitant sa queue selon son équilibre, les oreilles ouvertes aux bruits alentours, Alphéa se leva sans craindre sur l'espace qu'elle avait pour poser ses pieds et suivit Yami, toujours assez curieuse et en ressentant des sensations plaisantes à passer par des chemins si... particuliers.


[Gomen, pas terrible ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Mer 16 Fév - 19:09

Yami laissa sa colocataire ajuster les bretelles de son sac (qu'il serait embêtant de faire tomber) et jeter le trognon du fruit qu’elle mangeait. Une poire, d'après l'odeur. Par la suite elle se hissa agilement sur le même rebord que l'adolescente. Cette dernière remarqua notamment la précision de ses mouvements et une certaine négligence due à l'habitude. Si elle n'avait jamais fait cela de sa vie, Alphéa aurait consciencieusement regardé où elle mettait les pieds. Et là non, elle le dirigea sans regarder. Elle aussi avait donc de la pratique. Regardant l'autre mi-chat , sa colocataire finit par se mettre à avancer un peu pour lui laisser de la place. Sa voix cette fois ci dépourvue de la moindre colère se fit de nouveau entendre dans le dos de la Neko aux cheveux bleu.

- Bah, puisque je suis réveillée maintenant, autant aller voir!

Si elle le disait. Le duo se mit donc à marcher tranquillement sur le rebord, longeant l'immeuble. Elles passèrent devant la fenêtre que la ténébreuse avait volontairement omis de fermer. En effet, elle comptait re-passer par ici pour revenir. Le tout de l'école était probablement accessible en grimpant à un truc. Une gouttière, une échelle, où même une liane. Bref, n'importe quoi en gros. De toutes manières elle se débrouillerait. bientôt le rebord de l'immeuble d'à coté fut perceptible. Au bout du "chemin" qu'empruntaient les deux adolescentes, il faudrait sauter. L'amnésique fit signe à Alphéa de faire quelques pas en arrière. Mieux valait prendre de l'élan pour y arriver. Elle laissa onduler sa longue queue lui servant de balancier jusqu'à ce que ce soit assez équilibré. Oreilles couchées en arrière, Yami regarda distraitement la distance la séparant du sol. Plusieurs mètres. Si elle tombait sans se rattraper, le choc serait rude. Elle fut parcourue d'un long frisson d'effroi à cette idée mais se calma rapidement. Tout en réfléchissant elle jaugea à présent la distance séparant les deux rebords. Facile à sauter, mais il fallait bien s'accrocher à la réception. Histoire de ne pas basculer en arrière. Alphéa y arriverait facilement. D'ailleurs si elle n'avait pas été une humaine- chat, peut être sa colocataire ne lui aurait-t elle pas proposé de l'accompagner. L'adolescente recula encore un peu puis se mit à courir vers le vide, prévoyant de sauter.

Elle continua jusqu'à ce qu'il n'y ait plus la place d'avancer. Pliant ses jambes avant de pousser dessus, elle sauta. Regardant un instant le vide sous elle, la mi-chat eut quelques secondes de panique avant de se concentrer d'avantage sur son arrivée. Elle fléchit de nouveau ses jambes pour amortir la chute puis se redressa. L’équilibre lui manqua un instant mais fut rapidement rétabli par sa queue. La Neko vérifia rapidement que son sac n'était pas tombée puis s'écarta de l'endroit où elle avait atterrit de quelques pas. Elle faisait ça de sorte à laisser la place à sa colocataire. Cependant elle resta assez proche pour la rattraper si elle perdait l'équilibre. La ténébreuse savait que cette précaution ne serait certainement pas nécessaire mais on ne sait jamais. Tournant ses yeux glaciaux vers Alphéa, elle lui lança :

<< Vas y ! >>

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Ven 18 Fév - 18:34

Beaucoup ne choses n'étaient pas en accord chez Yami. Pas logiques. Elle avait un comportement presque amical puisqu'elle voulait lui montrer quelque chose, pourtant elle ne montrait aucune sympathie, comme si elle était fermée. Farouche, Alphéa n'en était pas moins curieuse et le caractère de sa colocataire était pour le moins intriguant. Elle regarda avec attention sa camarade préparer son saut, l'effectuer et le réussir puis s'écarter pour lui laisser la place de faire de même.

<< Vas y ! >>

L'ado-chat haussa un sourcil. Elle n'avait pas besoin d'un signal pour savoir quand sauter. Elle n'allait pas lui apprendre comment aussi? Alphéa s'assura qu'elle tenait son équilibre. Aucun problème de ce côté là, les chats son des acrobates extraordinaires, dépassant de loin et pour toujours n'importe quel humain normal. Enfin, elle visa, vérouilla sa cible et se mit à courir. Son saut lui parut long, mais pas un seul instant elle ne paniqua. Elle était entièrement concentrée sur l'endroit où elle allait s'atterir. Et les chats ont l'habitude de ce genre de prouesse, et elle aussi car elle en était, il faut bien l'avouer, un peu coutumière. Enfin, l'hésitation conduit trop souvent à la mort survenue dans ce genre de moment, ce pourquoi Alphéa s'interdisait le doute. Elle avait déjà faillit manquer son coup un jour à cause des émotions, il n'était pas question de refaire la même erreur.

Alphéa fit un atterrisage impecable - pour une fois! Et, coup de chance, c'était le jour où elle était accompagnée. Ok, elle s'en fichait, mais c'est toujours bien de ne pas se ridiculiser aussi. L'ado-chat se tourna vers Yami.

- Je te suis.


[Gomen, c'est pas super ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Ven 18 Fév - 19:36

Alphéa haussa un sourcil, même avec la distance sa colocataire le voyait. Allez savoir ce qui la dérangeait encore. Le fait qu'elle n'ait pas bégayé ? Autre chose ? Rien d'important en tout cas. L'autre mi-chat jaugea la distance à son tour, sauta avec l'agilité et la puissance réservée aux félins. eux, les rois des acrobaties et autres tous d'agilité. Ils planaient loin au dessus des lapins et poissons. Non pas que Yami soit hautaine, par exemple elle ne se venterait pas de savoir aussi bien nager qu'un humain-poisson. Mais elle au moins, comme tout mi-chat savait se débrouiller au niveau de l'équilibre. Alphéa fit une réception parfaite et dès lors l'adolescente se désintéressa d'elle. Plus la peine de vérifier si tout allait bien. Elle se débrouillait très bien, ce qui prouvait que les balades sur les toits ne lui étaient pas étrangères .En espérant que ça continue, il y avait encore deux sauts comme ça à faire.

- Je te suis.

Ça valait mieux. Cependant l'adolescente se garda de dire cela à voix haute. Elle continua sa progression le long du bâtiment, sauta un autre vide. Réception réussie. C'était le dernier immeuble avant le toit de l'école. Elle attendit que sa colocataire sautes pour continuer. Par la suite elle bondit enfin vers le toit de l'école. Elle sauta mais atterrit en silence, pour n'agiter personne en bas. S'approchant discrètement du bord du toit le plus proche de la forêt, la ténébreuse tâcha de faire le moins de bruit possible. Silencieuse et discrète, elle arriva à destination sans qu'aucun des élèves déjà présents ne l'aie vue. Une fois là elle sonda les bois de ses yeux glaciaux. L'agitation n'avait apparemment pas dérangé les animaux, car ils continuaient leur joyeux manège dans les feuilles mortes. L'amnésique jeta un regard en arrière pour voir où en était Alphéa. Elle avait du bien se débrouiller , pas de soucis à se faire. C'était une simple précaution.

{pas beaucoup mieux -.- }

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Ven 18 Fév - 21:18

Alphéa se glissa le long du bâtiment. Elle aimait faire ça, circuler sur les bâtiments. Un lieu interdit. Une preuve de sa liberté. Et surtout, un monde à elle, où elle était seule et où elle pouvait observer. Voir de loin. Être en hauteur. Dominer. Il y avait le danger aussi, évidemment. Même un chat n'est pas à l'abri d'une chute. Elle non plus. Mais sentir l'adrénaline courir dans ses veines, parfois, c'est se sentir si vivante! Bien mieux que la vie monotaumne d'en bas. Elle avait parfois l'impression qu'on voulait la faire devenir humaine. Qu'elle devienne comme des êtres faibles aux sens atrophiés. Et pire, elle avait l'impression qu'on voulait les réduire au même rang que les humains-lapins et les humains-poissons, alors que chaque espèce avait ses capacités bien particulières, en général des qualités qui s'appliquaient à un ou plusieurs domaines.

Yami avait continué à courir à côté du vide. Enfin, façon de parler. On ne peut pas courir en longeant l'extérieur d'un bâtiment aux étages comme on coure au sol. Elle effectua quelques autres sauts sans aucun problème. Pour le premier, Alphéa n'eut aucun problème. Alors qu'elle sautait le deuxième, elle atteind une hauteur étonnante, même pour ses capacités en partie féline. C'est alors qu'elle aperçut le jeu attendrissant des animaux près de l'arbre. Oh, elle ne fut pas distraite longtemps. A peine une seconde. Mais le temps qu'elle se reprenne, il était trop tard. Elle se reçu mal malgré ses efforts pour atterir correctement, et elle se retrouva sans trop savoir comment accrochée à un rebord du bâtiments, avec une cheville douloureuse. D'où la preuve que, toute demi-féline qu'elle soit, elle ne l'était en effet qu'à moitié et qu'elle était aussi humaine. Et jeune.

Alphéa poussa un grognement mécontent, tenta de remonter seule, n'y arriva pas. Elle allait devoir demander de l'aide à Yami. Hors, diable, elle détestait qu'on l'aide! Sauf quand il s'agissait de ses proches ou d'un parfait inconnu qu'elle ne reverrait probablement jamais - oui, c'est un peu bizarre mais c'est comme ça.

- Yami? J'aurais bien besoin d'un coup de main, s'il te plaît.

Pourquoi détestait-elle donc tant demander de l'aide aux autres? Pour Yami, au vu de leurs relations, c'était encore plus particulier qu'avec les autres, et donc désagréable. Alphéa n'aime pas les choses pas claires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Ven 18 Fév - 21:55

Personne. Ah, si, enfin. L'ombre d'Alphéa se déplaçant sur le rebord du dernier bâtiment fut enfin visible. Elle courut, s'éleva d'un bon agile, comme les deux dernières fois. Cependant , elle était quelques centimètres plus qu'à la normale. Au lieu de rester fixés sur le point d'atterrissage, ses yeux se posèrent un instant seulement sur le bois. Bois aux feuilles orangées là où les animaux ne se lassaient pas de jouer. Cependant, ce fut l'instant de trop. Elle retomba rapidement. Au lieu de rester bien droite et posée sur le rebord du toit, son pied glissa, elle s'égratigna une cheville. Mauvaise réception, elle tomba donc mais se rattrapa de justesse au rebord du toit. Yami poussa un soupir de soulagement. Au moins elle ne s'était pas aussi mal que si elle s'était réceptionnée sur le béton. L'adolescente se mit en marche vers elle, nonchalante, tout en étant certaine qu'elle remonterait facilement. Cependant rien ne se passa. Elle n'était qu'à un mètre de l'autre mi-féline lorsque sa voix plus qu'agacée se fit entendre.

Yami? J'aurais bien besoin d'un coup de main, s'il te plaît.

C'était compréhensible, la Neko aux cheveux bleus avait horreur qu'on l'aide aussi. Demander de l'aide encore plus. De ce fait non seulement elle évitait de se fourrer dans les embrouilles, mais en plus se débrouillait saule lorsqu'il y en avait. Cette impression d'être redevable à quelqu'un, ça la dégoûtait plus que tout.

<< Je suis là... >>

Annonça la ténébreuse, une fois arrivée. Elle avait parlé d'une voix calme et inexpressive, presque aussi blasée que d'habitude. Elle préféra éviter d'être moqueuse, car pour sa part la ténébreuse aurait vraiment détesté être dans une telle situation. Elle se pencha sur le bord du toit. Comment l'aider à remonter ? Il faudrait peut être tirer Alphéa vers le haut. Hum. L'orpheline ne possédait pas une grande force physique, mais ca valait mieux que n'être qu'un mollusque.

<< Euh. Si ... si ça te... dérange pas... je v-vais ... essayer de te... re-remonter en... t'attrapant par... les épaules. Ce... c'est bon ? >>

Fit Yami. Elle avait posé la question directement car sa colocataire ne tiendrait certainement pas ainsi éternellement.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Sam 19 Fév - 11:51

Yami eu le très bon sens de paraître aussi blasée que d'habitude. Si elle avait fait mine de se moquer, Alphéa se serait sans doute obligée à se débrouiller toute seule. Déjà qu'elle n'aimait pas demander de l'aide, alors si en plus on se payait sa tête...

<< Je suis là... >>

L'ado-chat ne pu s'empêcher de se faire la réflexion intérieur qu'elle avait bien vu que l'autre était là, elle n'était pas aveugle. Et même avec des sens purement humain, elle l'aurait sans doute su. Cependant, et sa situation on peu plus précaire n'y était pour rien, elle se garda de le dire. Même si il fallait bien avouer qu'elle n'avait pas trop envie non plus que l'autre décide de ne pas l'aider. Depuis le petit rebord qui lui servait d'appuis, elle ne pouvait rien atteindre pour remonter seule. Et ses pieds ne rencontraient rien pour l'aider. Elle avait bien une certaine force dans les bras, mais elle aurait d'avantage servi sur des barres asymétriques de gym, alors que la, ses mouvements étaient limités par le mur.

<< Euh. Si ... si ça te... dérange pas... je v-vais ... essayer de te... re-remonter en... t'attrapant par... les épaules. Ce... c'est bon ? >>

Ah tiens, elle avait recommencé à parler bizarrement. Remarque, ces autres phrases étaient plutôt courtes, ça devait être pour ça qu'elle n'avait pas bafouillé de la sorte. Et Alphéa ne l'avait pas noté en particulier puisque, après tout, les gens parlent normalement. Elle senti avec horreur ses doigts commencer à devenir glissants, et, suite à un coup d'oeil par erreur en bas, la peur l'envahi. Peur qu'elle se forca à dissimuler, à calmer. Elle se servi des griffes qui lui servaient d'ongles pour assurer sa prise, même si ils n'étaient pas vraiment fait pour ça et qu'en cas de chute, elle ne pourrait que les casser en se rattrapant avec. Une fois son calme retrouve, elle regarda Yami et lui expliqua ce qu'elle avait entendu par le passé :

- Non, il faut faire une prise croisée, ou je ne sais plus comment ça s'appelle. Il faut qu'on s'attrape chacune le poignet, ça double la force.

Alphéa s'assura que sa colocataire avait bien compris avant se souffler un bon coup, resserer sa prise avec sa main puis tendre l'autre vers le ciel, vers Yami, en essayant d'aller vers le haut pour qu'elle puisse l'attraper plus facilement.

Le poignet, il faut prendre le poignet et tirer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Sam 19 Fév - 13:31

Alphéa se mit à glisser sans avoir répondu , tenta de s'accrocher avec ses ongles. Sa colocataire commençait à s'inquiéter mais ne dit rien. Un grand calme l'avait envahie. L'autre mi-chat se tenait debout sur un rebord du bâtiment mais sans ses mains n'y arriverait pas. Il n'y avait pas de prise là dessus, mais au moins ça donnerait une impulsion. Alphéa regarda brièvement le vide. La chose à ne pas faire lorsqu'on escalade. L'adolescente parlait par expérience. Lorsqu'elle courait sur les toits et rebords, elle ne regardait surtout pas le vide. Ça l'effrayait, la faisait entre autres perdre l'équilibre. Après avoir regardé en bas, le plus souvent elle rentrait chez elle, terrifiée et en sueur, sa soirée gâchée. Parfois elle continuait, mais en prenant moins de plaisir à jouer les acrobates.

Non, il faut faire une prise croisée, ou je ne sais plus comment ça s'appelle. Il faut qu'on s'attrape chacune le poignet, ça double la force.

Annonça son aînée. La Neko tressaillit. Très juste, c'était la prise la plus efficace. Mais cette technique enfouie dans la mémoire de la ténébreuse n'aurait pas pu remonter seule. Elle avait du l'apprendre à un moment de sa vie avant l'amnésie, peut être en EPS. Ils avaient fait une parenthèse sur le sauvetage. Et dans cette parenthèse, en plus des massages cardiaques où la manière de laquelle il fallait ramener un noyé au bord de l'eau, il y avait ça . La prise croisée .Une main après l'autre, il fallait remonter la personne en difficulté sur le rebord. Où bien alors la personne s'aidait de sa seconde main, il y avait deux choix. Yami se rappelait avoir aussi fait le test de confiance. Plutôt amusant mais pas rassurant. Elle avait horreur de ça en fait. Faire confiance aux gens, n'importe quoi . L'adolescente devait se laisser tomber en arrière, sans aucun moyen de se rattraper, et espérer que son camarade la rattrape. Sauf que cet imbécile la rattrapait toujours à quelques centimètres du sol, pour lui faire peur. Tss... la ténébreuse dissipa ces souvenirs lui faisant mal à la tête en agitant les oreilles. Oreilles de chat. Elle s'assura de bien tenir debout sur le toit légèrement glissant à cause des feuilles mortes, rétablit l'équilibre avec sa queue tandis qu'Alphéa levait une main bien haut. L'autre restait agrippée au rebord .Elle se pencha, lui attrapa le poignet . L'amnésique attendit qu'elle fasses de même puis fit signe qu'elle tirait. Aussitôt "dit", aussitôt fait. Elle se mit à tirer de toutes ses forces l'autre mi-chat vers le haut en espérant qu'elle s'aide de sa main. Elle n'était pas bien lourde, mais hisser quelqu'un sur un toit c'était toujours compliqué. Finalement Alphéa retrouva pied sur le toit. Yami poussa un léger soupir , de nouveau soulagée.

<< Ça va... ta cheville ? >>

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Sam 19 Fév - 13:54

Heureusement que les humains-chats sont en grande majorité des gens capables. De toute façon, si Yami ne l'avait pas été, elle ne serait pas arrivée jusqu'ici, mais sait-on jamais. Elle avait l'air de connaître cette prise, et heureusement. Ce n'était pas vraiment le moment d'expérimenter! Leurs mains se croisèrent, se refermèrent sur le poignet de l'autre et Alphéa se retrouva rapidement sur le toit. Heureusement qu'elle n'était pas trop lourde! Elle prit aussitôt appuit sur le sol, et grimaça en utilisant naturellement sa cheville malmenée. Soit c'était une douleur passagère, comme souvent, soit c'était plus grave. Dans les deux cas, ça ne l'arrangeait pas pour descendre de là!

<< Ça va... ta cheville ? >>

L'ado-chat tourna la tête vers sa colocataire. Elle avait eu l'impression de lui entendre un soupir soulagé, mais elle devait l'avoir rêvé. Elle avait un peu le tournis. Elle n'était quand même pas si émotive que ça! Agacée à cause d'elle-même, Alphéa s'assit sur les fesses, sans qu'aucune partie de son corps ne dépasse dans le vide. Elle ne pensait pas que cet évènement l'empêcherait par la suite de recommencer ce genre de chose, en plus, des accidents semblables lui étaient déjà arrivés. Malgré tout, il restait logique que, pour l'instant, elle ne soit pas particulièrement impatiente de recommencer.

Alphéa respira longuement puis tâta prudemment sa cheville. Elle n'avait pas l'air enflée, ce qui était déjà bien. Quoique, n'était-elle pas un peu rouge? Alphéa fronça les sourcils, la testa, retint une grimace mais nota que la douleur avait diminué. Elle se tourna vers Yami.

- Ca ira, je pense que c'est une douleur passagère.

Intérieurement, elle rajouta °Du moins j'espère°. Alphéa se redressa, tenta de se lever, manqua de justesse de laisser échapper un gémissement en appuyant sur sa cheville blessée puis elle sautilla jusqu'à l'autre bord pour pouvoir regarder le jeu sous l'arbre. Après tout, c'était pour voir ça qu'elle c'était foulé la cheville, elle n'allait pas en plus partir sans regarder. La jeune fille s'assit, les jambes dans le vide, et sourit en regardant. Elle trouvait ça adorable. Elle avait toujours aimé les animaux.

- Ils sont mignons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Sam 19 Fév - 19:07

La cheville légèrement rouge d'Alphéa semblait tout de même difficile à utiliser, douloureuse. Ah, voilà autre chose. Cela poserait certainement problème à l'avenir. Par exemple plus de sorties sur les toits, au risque que l'on retrouve un corps écrasé au bas d'un immeuble. L'ait totalement disloqué et... Yami secoua la tête. Mieux valait qu'elle se calmes sur les images macabres. Ce devait être des souvenirs, car la personne qu'elle avait vu tomber et s'écraser dans son esprit n'était pas sa colocataire. L'inconnue était tombée ne arrière et criait, signe d'accident. Son cri de terreur et de désespoir emplit les oreilles de l'adolescente . La tête lui tournait. Elle serra les dents, mit ses mains sur ses oreilles de chat, comme pour les boucher Peu à peu le cri s'estompa, laissant place à un grand calme. Elle rouvrit ses yeux d'azur. Satanés souvenirs. Si la plupart étaient comme ça, ils feraient mieux de garder leur résidence habituelle: perdus dans son subconscient. Alaphéa tâtait doucement sa cheville en mauvais état en fronçant les sourcils. Ça devait faire mal.

Ça ira, je pense que c'est une douleur passagère.

Elle croyait ça ? Pourtant aux yeux de sa colocataire c'était un peu plus grave. Cette impression se confirma lorsque l'autre mi-chat se mit debout en s'appuyant dessus. Elle fut obligée de sautiller pour atteindre l'autre côté du toit. Il serait difficile pour elle de redescendre, dans cet état. la ténébreuse tâcherait de trouver une échelle, pour faciliter les choses. Alphéa sembla apercevoir le manège des petits animaux dans les feuilles mortes. D'ici ils étaient bien plus visibles. L'amnésique esquissa un sourire, sortit son appareil photo de son sac.

Ils sont mignons.

Fit la voix de l'autre Neko.

<< Très... >>

Souffla Yami en guise de réponse. Elle dut se mettre à genoux et se pencher un peu vers le vide pour réussir à cadrer. Ajustant le zoom, l'adolescente prit d'abord les écureuils, puis les renards. La photo rendait très bien, elle pourrait la reproduire en dessin. La cloche ne tarderait pas à se faire entendre. Il restait autour de trois minutes pour trouver un moyen de descendre. Laissant à Alphéa le temps de regarder encore un peu, l'autre mi-chat rangea soigneusement son appareil photo dans son étui. Elle s'assit au bord du toit après avoir remis son sac sur son dos. Il y avait une gouttière qui descendait. S'accrochant dessus avec une agilité féline, la Neko lança à se colocataire :

<< Désolée... pour ta cheville... attends, je reviens... >>

Par la suite elle se laissa glisser et réceptionna au sol. Ne perdant pas de temps, elle courut en direction du placard à balais. Là dedans, on trouvait une échelle pliable et dé-pliable. La ténébreuse trouva rapidement la porte... fermée. Zut ! Serrant les dents avec agacement, elle se dépêcha de sortir un trombone de ton sac. *Clic*. Parfait, facile à crocheter cette serrure. L'amnésique se glissa dans l'entrebâillement de la porte. Pas la peine d'allumer la lumière, elle y voyait très clair dans l'ombre. Sa partie féline lui servait une fois de plus grandement. Là, l'échelle. Elle était pliée mais mesurait deux mètres dépliée. Yami la prit et sortit avec tant bien que mal ne se gardant de faire du bruit. Elle étendit l'échelle, et l'appuya contre le toit. L'adolescente vérifia de bien avoir mis la sécurité pour que l'échelle ne se replie pas avant de demander à Alphéa de descendre. En espérant qu'elle réussisses à atteindre le sol sans encombres.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphéa Nevana
Admine Eclipse ~
Sadique muahaha!
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Sam 19 Fév - 20:02

Alphéa observa pendant quelques temps le jeu des écureuils et des renars, attendrie, puis elle remarqua Yami à côté d'elle qui prenait des photos. Si elle avait été un peu différente, elle aurait regrété de ne pas y avoir pensé, mais ce n'était pas le cas. Alphéa n'aimait pas les photos, elles incitaient à oublier ce qu'on pouvait retenir sans elles. Elle pouvait parfaitement se souvenir de ce moment - surtout comme le jour où elle c'était tordue la cheville en sautant d'un bâtiment à l'autre! Elle laissa donc Yami à son travail photographique et observa le spectacle à sa manière. Finalement, elle avait bien fait de venir. Heureusement qu'elle n'était pas trop rancunière. Encore que, si elle n'avait pas croisé Yami avant, elle l'aurait probablement envoyé au diable, autant par mauvaise humeur que par méfiance. Eh oui, ado-chat ou pas, ça ne les mettait pas à l'abri de possibles enlèvements, même ici! Mais comme sa colocataire lui était un peu plus familière et que, justement, elle était dans sa classe...

<< Très... >>

Alphéa sourit. Pour une fois. Si elle ne souriait pas souvent, ses sourires étaient justes, apaisants. Du genre qu'on a toujours très envie de revoir. Ses sourires avaient ce charme. Elle se doutait un peu que sa camarade était d'accord avec elle, sinon, elle ne l'aurait pas conduite ici. Chance qu'Alphéa ai aimé les animaux tout de même, car Yami n'avait, à sa connaissance aucun moyen de le deviner. Et ce n'est pas parce qu'on est à moitié animal!

<< Désolée... pour ta cheville... attends, je reviens... >>

Yami agrippa une gouttière et descendit avec agilité jusqu'au sol tandis que sa voisine se renfermait dans un silence boudeur. Ce qu'elle avait horreur de ça! Elle était désormais obligée d'attendre le retour de sa coloc' pour pouvoir descendre! Enfin, c'était aussi un peu râler pour la forme, mais quand même, elle n'aimait pas ça. Elle envisagea vaguement d'essayer de descendre seule, puis elle se fit la réflexion que, téméraire ou non, il ne fallait pas confondre courage et inconscience. En plus, Yami était déjà partie chercher un moyen de l'aider, alors... Probablement, elle allait utiliser l'échelle dans la... ah, une seconde, la porte pour y accéder était fermée, elle le savait, elle avait déjà essayé. Alors comment allait-elle se débrouiller? Alphéa hocha les épaules. Vu le peu de ce qu'elle savait de Yami, ça ne lui poserait pas de problème. Même elle était pratiquement sûr de pouvoir en forcer la porte.

En effet, rapidement, sa camarade revint avec l'échelle, la déplia et vérifia la sécurité. Une fois ceci fait, Alphéa s'en approcha et commença sans attendre la descente en espérant que personne n'ai la mauvaise idée de passer par là, car elle était tout sauf discrète, à descendre sur une échelle... Elle retenait un gémissement à chaque fois qu'elle posait sa cheville, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Si cette satané douleur était bel et bien sensé disparaître, alors elle ne se pressait pas! Peut-être aussi que le fait de la solliciter tout le temps d'aidait pas. Autre possibilité, Alphéa avait exagéré son état, mais elle n'avait pas voulu paraître trop faible non plus devant l'autre. Surtout qu'elle se faisait l'impression de passer pour une idiote. Heureusement qu'elle n'accordait pas trop d'importance à ce que pensait les autres. Mais quand même, quelle crétine!

Enfin, l'ado-chat atteind le sol. Elle y aussitôt boitiller jusqu'au mur pour s'y appuyer et se reprendre. De la sueur perlait de son front : la descente, bien que n'ayant pas représenté de réelle difficulté, avait été douloureuse et, il faut l'avouer, assez embarassante. Elle n'aurait pas dû avoir besoin d'une échelle pour descendre! Malgré tout, elle réussit à s'arracher un regard de remerciement à l'adresse de Yami.

- Il ne te reste plus qu'à la ranger et on pourra aller en cours.

Elle parlait bien évidemment de l'échelle. Alphéa tourna la tête vers l'arbre et remarqua que les animaux avaient cessé leurs jeux, devenus méfiants à cause de leur présence. La jeune fille hocha les épaules. Dommage, elle aurait aimé prendre le temps de les apprivoiser. Tant pis. Elle redressa son sac et s'écarta du mur. Elle marchait désormais plus facilement, même si c'était toujours douloureux. Elle devrait pouvoir supporter les cours, vu qu'ils étaient toujours assis le cul sur une satané chaise, mais après, il lui faudrait aller à l'infirmerie, d'autant plus qu'il y avait sport demain. Et comme excuse, elle pouvait toujours parler d'une bousculade dans les escaliers, c'était si classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
Yami Deathnote
Modératrice - Chat-humain
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 20
Localisation : Last in my nightmares

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Détail du personnage:
Points Scolaires:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   Sam 19 Fév - 22:11

Alphéa se mit donc à descendre. Mais chaque pas semblait lui arracher une vive douleur, chaque fois qu'elle devait s'appuyer sur sa cheville rouge. Personne à l'horizon, heureusement. La descente fut longue et laborieuse, et plusieurs fois Yami se demanda si sa colocataire n'allait pas tomber. Finalement elle atteint le sol et s'appuya aussitôt contre le mur de l'école. Dans les bois, l'adolescente remarqua d'un vif coup d'œil que les animaux avaient cessé de jouer. Quelques feuilles rousses tombaient encore de l'arbre mais les renardeaux avaient disparu. La mère fermant la marche lui jeta un regard empli de méfiance. Menaçant même. Rien d'étonnant, elle devait avoir senti que le duo venant de descente du toit étaient à moitié des créatures félines. La mi-chat coucha ses oreilles en arrière en guise de réponse et la renarde disparut après s'être détendue. cela signifiait qu'elle ne lui voulait pas de mal. Elle n'avait pas souri, évitant de dévoiler ses dents pointues. En effet, c'était plutôt effrayant de voir la Neko sourire. Elle avait des canines semblables à celles des chats, donc plutôt longues . Les écureuils s'enfuyaient au travers des arbres, se poursuivant gentiment. Ils avaient remarqué la présence des deux mi-chat et voyaient en elles des prédatrices, naturellement. Bien qu'elle soit quasi végétarienne, la ténébreuse devait avouer avoir un instant laissé son instinct félin agir. Pas longtemps, et pourtant...

- Il ne te reste plus qu'à la ranger et on pourra aller en cours.

Fit Alphéa, sortant une fois de plus l'amnésique de ses réflexions. Elle avait tout de même capté le regard reconnaissant de sa colocataire et s'exécuta. Enlevant la sécurité, elle replia doucement l'échelle dans un léger soupir métallique et partit en vitesse la ranger . Elle ne prit pas la peine de refermer la porte à clé. La sonnerie retentit, cornant les oreilles délicates de Yami. Mais quelle saleté ce son suraigu. Elle se hâta malgré tout vers l'endroit où elle avait laissé Alphéa. Avec se cheville, elle ne pourrait pas courir pour aller encours. Ce n'était que la première sonnerie, à la seconde elles auraient vraiment des ennuis. Cependant, loin de l'adolescente l'idée de partir devant en abandonnant l'autre mi-chat là. Non, elle assumerait son idée au moins jusqu'à la fin de la journée. Elle aurait le temps de se reposer pendant les cours, de toutes manières.

<< C'est rangé ! Maintenant... dépêchons nous. >>

La ténébreuse ne lui avait pas proposé son aide , sachant qu'elle risquait de blesser l'honneur d'Alphéa. Cependant elle ne bougeait pas du coin du bâtiment, attendant que sa colocataire l'atteigne pour continuer à avancer.

••••• ••••• •••••
< ♪♫ These wounds won't seem to heal .This pain is just too real. There's just too much than time cannot erase. ♫♪ >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tiens, une colocataire...{Alphéa Nevada}
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» Drôle de colocataire! [PV Takeshi]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Neko Dream :: • Le Premier Étage [ RPG ] :: ♠ Appartements des Élèves :: Appartement N°1 : Alphéa Nevana, Yami Deathnote & Melody Opale :: Salon Commun-
Sauter vers: